Réal Ryan est le nouveau préfet de la MRC du Haut-Richelieu

Maire de Noyan, Réal Ryan devient préfet de la municipalité régionale de comté (MRC) du Haut-Richelieu. Déjà préfet suppléant, il succède au maire Michel Fecteau. Le maire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Alain Laplante, devient pour sa part préfet suppléant.

Le conseil des maires de la MRC a tenu sa première assemblée le 22 novembre. Le premier point à l’ordre du jour était de désigner un successeur au maire Michel Fecteau. Les deux candidats en lice étaient M. Ryan et le nouveau maire de Saint-Jean, Alain Laplante.

En défendant sa candidature, ce dernier a fait valoir sa volonté de travailler non pas contre les municipalités rurales, mais avec toutes les municipalités du Haut-Richelieu. Pour sa part, M. Ryan a rappelé ses 35 années de politiques municipales, dont 19 comme maire. Durant cette période, il a travaillé avec les préfets Gilles Dolbec et Michel Fecteau, dont il a vanté l’esprit de collaboration. Les deux candidats ont fait valoir que le Haut-Richelieu et sa métropole régionale ne vont pas l’un sans l’autre.

En vertu de la Loi sur l’organisation territoriale municipale, le préfet est désigné au scrutin secret par les maires. Celui de Saint-Jean dispose de quatre votes, les autres d’un seul. Au final, M. Ryan a été déclaré élu à la majorité par la directrice générale de la MRC, Joane Saulnier.

Suffrage universel

Quelques partisans de M. Laplante se trouvaient dans la salle. Micheline Lajoie est d’avis que le préfet devrait être élu au suffrage universel dans toute la région. Cela se fait ailleurs. Cependant, dans les MRC qui ont fait ce choix, le préfet ne peut cumuler un poste de membre d’un conseil municipal.

Pour sa part, Huguette Therrien s’est montrée étonnée que le nombre de votes obtenu par chacun des candidats n’ait pas été dévoilé et qu’il n’y ait aucune vérification du vote. Le dépouillement est fait publiquement par la directrice générale, mais elle ne donne pas le compte. Historiquement, lors de l’élection du préfet, Mme Saulnier a toujours fait le dépouillement en présence du conseil et du public. Elle n’a jamais donné le résultat du vote, se limitant à déclarer le préfet élu à la majorité. Il est toutefois arrivé dans le passé que des citoyens soulèvent la question.

Population

Maryline Charbonneau, nouvelle conseillère du district 12, a manifesté sa déception de voir M. Laplante écarté de la préfecture. Elle a fait valoir aux maires que MM. Dolbec et Fecteau ont été élus par les mêmes citoyens qui ont choisi M. Laplante comme maire.

Elle met en évidence que Saint-Jean compte plus de 80% de la population de la MRC en plus d’assumer une part équivalente de son financement. Elle déplore qu’après avoir tant donné à la MRC, la Ville soit maintenant laissée de côté. M. Ryan a répliqué que le poste de la préfecture n’est pas attribué à une municipalité, mais à une personne.

À la suite de l’assemblée, mercredi dernier, les maires se sont réunis pour assister à une vérification des votes.

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).