La Direction de la santé publique de la Montérégie souhaite partager de nouveaux outils pour sensibiliser la population aux dangers potentiels liés au monoxyde de carbone.

Ce gaz invisible et sans odeur souvent appelé « tueur silencieux » peut présenter des risques sérieux pour la santé et même entraîner la mort. Il est important de connaître les actions que l’on peut poser pour réduire les risques d’intoxication, mais également les symptômes à surveiller et quoi faire en cas d’intoxication.

La trousse à outils que nous vous transmettons comprend des informations sur la prévention des intoxications au monoxyde de carbone, des documents en différents formats pour sensibiliser la population, ainsi qu’une page web qui recoupe toutes les informations essentielles.

Nous vous encourageons vivement à utiliser et à partager ces outils pour sensibiliser votre communauté aux mesures de prévention à mettre en place.

Nous vous remercions de votre collaboration pour assurer la sécurité de nos concitoyens.

L’équipe de la Direction de santé publique de la Montérégie

LA SÉCURITÉ INCENDIE DANS MA MAISON-LOGEMENT.

https://app.cyberimpact.com/click-tracking?ct=y5qi949M82rLAd6mGluZ25gumijrvBKkEqZj0_2TXPw0ilaZvPJrKpQFGTRYt1hKmeaq_ZKP5u-sS6FkYt2IvowJZQbmNygzZY2fTBnQecs~

Extincteur portatif:

Il s’avère important de pouvoir procéder à l’extinction d’un incendie naissant dès son apparition. Ceci permet d’éviter la propagation du brasier et assure une évacuation sécuritaire des lieux pour les occupants.

Utilisation et entretien

Ces extincteurs portatifs d’incendie ne seront utiles que si les utilisateurs peuvent adéquatement les utiliser. Des instructions d’utilisation sont apposées sur l’extincteur lui-même.

L’inspection et l’entretien des extincteurs portatifs installés dans votre immeuble doivent s’effectuer à tous les ans par un entrepreneur spécialisé dans le domaine. Ce dernier saura procéder aux entretiens et aux inspections requis en vue d’en assurer le bon fonctionnement.

 

Avertisseur de fumée:

Selon le règlement en vigueur, chaque étage de votre résidence doit obligatoirement être muni d’un avertisseur de fumée fonctionnel. Il s’agit de l’appareil le moins coûteux et le plus facile à installer et à entretenir pour vous alerter de la présence de fumée au début d’un incendie. Il peut fonctionner à l’électricité ou avec des piles selon le cas.

  • Effectuez l’installation et l’entretien de l’avertisseur selon les recommandations du fabricant.
  • L’avertisseur a une durée de vie d’environ dix ans. La date de remplacement apparaît désormais sur le boîtier à l’achat.
  • Vérifiez le fonctionnement de l’avertisseur de fumée tous les mois en appuyant sur le bouton d’essai.
  • Changez la pile aux changements d’heure, au printemps et à l’automne. Il existe aussi des modèles munis d’une pile au lithium, qui dure toute la vie de l’appareil.
  • Testez l’avertisseur, à l’aide de fumée, une fois par année.
  • S’il se déclenche inutilement à répétition, déplacez le ou optez pour un modèle muni de la fonction d’arrêt temporaire (silence).

Au son de l’avertisseur de fumée

  • Évacuez le bâtiment immédiatement par l’issue la plus près.
  • Si vous rencontrez une porte fermée, touchez-la du revers de la main. Si elle est chaude, ne l’ouvrez pas! Placez un linge à la base de la porte et dirigez-vous vers la fenêtre afin de signifier votre présence. Si elle est froide, ouvrez la porte lentement et poursuivez votre route jusqu’à l’extérieur.
  • Marchez à quatre pattes sous la fumée.
  • N’utilisez pas les ascenseurs.
  • Procédez au décompte des occupants au point de rassemblement.
  • Appelez le 9-1-1 de l’extérieur du bâtiment.
  • Ne retournez pour aucune raison à l’intérieur du bâtiment.

 

Avertisseur de monoxyde de carbone:

Une intoxication au monoxyde de carbone peut être mortelle, c’est pourquoi il est primordial de prendre connaissance des risques inhérents et d’entreprendre les mesures préventives appropriées.

Le monoxyde de carbone est le résultat de la combustion incomplète d’un combustible fossile, qui produit un gaz inodore, incolore, insipide, non irritant et toxique. Ce dernier peut être mortel, même à faible concentration dans l’air ambiant.

Dans certaines villes, l’avertisseur de monoxyde de carbone est obligatoire si le logement est équipé d’un foyer, d’un garage ou d’un système de chauffage autre qu’électrique.

Conseils :

  • Procurez-vous un avertisseur de monoxyde de carbone homologué
  • Installez-le à l’endroit recommandé par le fabricant.
  • Testez votre avertisseur de monoxyde de carbone une fois par mois à l’aide du bouton d’essai.
  • Installez votre avertisseur dans la maison et non dans le garage.
  • Si votre avertisseur se déclenche, communiquez immédiatement avec le 9-1-1 et mentionnez qu’il s’agit d’une alarme pour le monoxyde de carbone.

Qu’est-ce qui produit le monoxyde de carbone?

Le monoxyde de carbone est produit lorsqu’un véhicule ou un appareil brûle un combustible tel que l’essence, l’huile, le gaz naturel, le propane, le kérosène, le naphte ou le bois. Plusieurs appareils dans nos résidences peuvent produire du monoxyde de carbone : la fournaise et le chauffe-eau au gaz ou à l’huile, un appareil au combustible solide, les moteurs à combustion, etc.

Quels sont les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone?

Les symptômes d’une intoxication au CO sont similaires à ceux d’une gastroentérite : maux de tête, nausées, fatigue et étourdissements.

Que dois-je faire lorsque mon avertisseur de monoxyde de carbone s’active?

Communiquez avec le 9-1-1 et observez les conditions de santé de tous les membres de votre famille (étourdissements, nausées, maux de tête, etc.). Si ceux-ci présentent certains ou tous ces symptômes, il est probable qu’il s’agisse d’une intoxication au monoxyde de carbone. Une intoxication prolongée avec concentration élevée peut être fatale. Au Québec, il y a environ 15 décès annuellement imputables à ce type d’intoxication.

Conseils de prévention générals:

Articles de fumeur et à flamme nue

  • Demandez aux enfants d’aviser un adulte s’ils trouvent un briquet ou des allumettes.
  • Ne fumez pas au lit et ne laissez pas une cigarette brûler sans surveillance.
  • Fixer solidement les bougies dans des contenants de verre conçus à cet effet pour éviter tout contact de la flamme avec des matériaux combustibles.
  • Éteignez les bougies avant de quitter une pièce et lorsque vous allez au lit.

À la cuisine

  • Surveillez constamment les aliments durant leur cuisson.
  • En cas de feu dans un récipient, couvrez-le avec son couvercle et éteignez le rond. N’y lancez pas d’eau, ni de farine, ni quoi que ce soit d’autre. Ne vous déplacez jamais avec le récipient en feu.

Électricité et systèmes de chauffage

  • Utilisez un adaptateur à prises multiples avec disjoncteur intégré si vous devez brancher plusieurs appareils sur un même circuit.
  • N’utilisez pas les rallonges de façon permanente et remplacez les rallonges endommagées.
  • Pour toutes réparations et installations, faites appel à un électricien qualifié.
  • Si votre système de chauffage fonctionne avec un combustible (ex. gaz naturel, mazout et bois), il doit être vérifié périodiquement par un professionnel certifié.

Plan d’évacuation

Établissez en famille un plan d’évacuation comprenant deux sorties de secours, toutes les issues possibles pour chaque pièce et un point de rassemblement à l’extérieur. Mettez-le en pratique avec tous les membres de votre famille.

 

Source : Service de sécurité incendie de Montréal

 

Depuis quelques semaines, le Service de sécurité incendie a dû intervenir sur des feux causés par des articles de fumeurs. Les aménagements paysagers sont beaux à voir, mais ces petits paradis visuels peuvent vite devenir une scène d’horreur… Pour éviter que cela arrive, faites attention aux mégots!

Ne jetez jamais vos mégots de cigarettes dans un pot de fleurs, un jardin ou une plate-bande. Plusieurs terreaux sont enrichis d’engrais chimiques ou d’autres substances combustibles et un mégot peut se consumer durant plus de 3h! Vous pourriez donc facilement déclencher un incendie. Pour éviter un incendie dû à vos mégots, voici quelques trucs:

  • Éteignez toujours vos mégots dans un cendrier ou dans un contenant non combustible (exemple: boîte de conserve) rempli de sable ou d’eau.
  • Placez le cendrier sur une surface stable, loin de tout objet inflammable.
  • Assurez-vous que tous les mégots sont bien éteints avant de vider le cendrier.

Éclairage d’urgence.

Un niveau d’éclairage minimum est requis pour permettre aux occupants de circuler de façon sécuritaire dans le bâtiment, en tout temps. L’éclairage d’urgence est nécessaire pour s’assurer que, même en cas de panne de courant, il y a assez d’éclairage pour évacuer au besoin et que les éléments essentiels à la détection, à la protection et à l’évacuation du bâtiment sont fonctionnels.

L’éclairage d’urgence autonome est généralement composé d’un projecteur et d’une batterie branchés à une prise de courant. Cet éclairage s’allume dès que l’alimentation électrique de la prise est interrompue.

L’éclairage d’urgence non autonome est généralement composé des sources d’éclairage normales du bâtiment, dont certaines sont reliées à une alimentation électrique de secours centrale permettant de fournir l’éclairage requis lors d’une panne.

 

Éclairage d’urgence

Les tests exigés pour maintenir l’éclairage d’urgence en bon état de fonctionnement sont décrits dans le CNPI 2010 modifié Québec, aux articles 6.5.1.6. et 6.5.1.7. de la division B.

Inspections et tests requis :

  • Chaque mois, les unités d’éclairage d’urgence autonomes doivent être inspectées pour s’assurer queles projecteurs et les batteries sont bien fonctionnels. Les unités d’éclairage non autonomes doivent être vérifiées pour s’assurer qu’elles fonctionnent lors de la mise en marche mensuelle de l’alimentation électrique de secours. Cette inspection peut être faite par le propriétaire, son représentant ou une firme spécialisée.
  • Chaque année, les unités d’éclairage d’urgence autonomes doivent être mises à l’essai pour s’assurer qu’elles peuvent fournir l’éclairage pendant le temps requis et que le temps de recharge est conforme. Cette inspection peut être faite par le propriétaire, son représentant ou une firme spécialisée.

 

Source : Code national du bâtiment

www.securite-incendie-national.ca

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).