Sécurité ferroviaire

Que vous traversiez un passage à niveau en voiture, en vélo ou à pied, regardez et écoutez toujours pour vérifier si un train arrive. Les trains sont rapides et silencieux, alors utilisez vos yeux et vos oreilles pour rester en sécurité.

Faire intrusion sur la propriété ferroviaire et grimper sur le matériel est illégal, et c’est aussi extrêmement dangereux. Les trains ne respectent pas toujours les horaires et le matériel immobilisé peut se déplacer sans préavis. https://bit.ly/2DvhRuH

Maladie de Lyme

LA MALADIE DE LYME

La maladie de Lyme est causée par une bactérie, Borrelia burgdorferi, qui est transmise à la suite d’une piqure de la tique Ixodes scapularis, aussi appelée tique du chevreuil.

Une surveillance des tiques est faite par le Laboratoire de santé publique du Québec. Les tiques envoyées au laboratoire proviennent de partout au Québec, mais particulièrement de la Montérégie et Montréal.

Une étude menée dès 2008 par l’Institut national de santé publique du Québec dans le sud-ouest de la province a démontré que la tique du chevreuil est établie dans certains secteurs de la Montérégie. La bactérie en lien avec la maladie de Lyme a été identifiée chez certaines de ces tiques.

 

MESURES PRÉVENTIVES

Bien que le risque d’être contaminé par la maladie de Lyme au Québec demeure faible, l’application de mesures préventives pour diminuer le risque de se faire piquer par une tique est fortement recommandée.

Pour prévenir ces piqûres, il est recommandé :

  • d’éviter les endroits indiqués comme étant infestés par les tiques (ex : écriteaux dans des parcs aux États-Unis) ;
  • de marcher dans les sentiers pour éviter les hautes herbes susceptibles d’héberger des tiques;
  • d’utiliser un insectifuge contenant du DEET;
  • de porter un chapeau, des souliers fermés et des vêtements longs et clairs.

À la suite d’une activité en forêt, il est important :

  1. d’examiner minutieusement tout son corps, celui des enfants et celui des animaux domestiques;
  2. d’extraire rapidement et de la façon appropriée (tel qu’expliquée sur le site du MSSS) les tiques accrochées à la peau;
  3. finalement, déposer dans un contenant hermétique les tiques prélevées – sans rien n’y ajouter (ex. : contenant à pilules vide);
  4. conservez le contenant à la température de la pièce;
  5. consultez un médecin ou un vétérinaire dans le cas d’un animal domestique. Celui-ci pourra faire analyser la tique.

 

Pour en savoir plus

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec : Maladie de Lyme

www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/maladie-lyme.php

Pour quelques conseils de prévention  ou de retrait d’une tique en cas de piqûre:

http:/https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/sante-et-environnement/retrait-de-tique-en-cas-de-piqure/

 

 Les tiques s’installent dans la région

La maladie de Lyme peut être transmise par la piqûre d’une tique infectée. En Montérégie, 74 personnes ont été infectées en 2013. Des populations de tiques sont maintenant établies dans la région. Maladie de Lyme 2maladie du lyme 1

Ces tiques se trouvent principalement dans les forêts, les boisés et les hautes herbes. Le risque de se faire piquer est plus élevé entre les mois de juin et d’août, mais il faut rester vigilant jusqu’en automne. Les personnes faisant des activités de plein air en forêt (randonnée à pied ou à vélo, coupe et ramassage de bois, camping, chasse et jardinage à proximité d’une forêt), les enfants jouant dans le bois et certains travailleurs (voirie, moniteurs de camps d’été) risquent davantage d’être exposés aux tiques.

Afin de profiter pleinement des bienfaits de l’activité physique à l’extérieur, l’adoption de certaines mesures de précaution est recommandée, surtout dans les endroits où se trouvent les tiques :

  • Porter des pantalons longs, des souliers fermés et des bas, et appliquer un répulsif contenant du DEET;tique_illus_2_petite
  • Prendre une douche dès le retour à la maison;
  • Savoir reconnaître une tique et la retirer le plus rapidement possible, compte tenu que le risque de transmission est très faible avant 24 heures et augmente avec le temps;
  • Consulter un médecin si vous présentez des symptômes (fièvre, maux de tête, fatigue et une éruption cutanée mesurant au moins 5 cm) dans les 30 jours suivant une piqure de tique. Les antibiotiques sont habituellement utilisés pour traiter avec succès la maladie;
  • Éviter que les tiques s’installent près de votre domicile en tondant la pelouse régulièrement, en ramassant les feuilles et les débris, et en éloignant les aires d’activités et de jeux des zones boisées.

Pour plus d’information, consultez www.maladiedeLymeMonteregie.com.

Il fait très chaud !

La Direction de santé publique (DSPu) vous avise qu’un avertissement de chaleur extrême est présentement en cours et qu’il y a une prévision d’au moins trois jours consécutifs de température élevée. Ceci entraîne un risque important dans la population.

Les groupes suivants devraient faire l’objet d’une attention particulière, étant donné leur sensibilité à la chaleur:
– Les personnes âgées, surtout celles demeurant seules;
– Les personnes présentant une maladie cardiaque, pulmonaire, neurologique, du diabète, ou un trouble de santé mentale;
– Les bébés et les enfants de moins de 5 ans;
– Les personnes demeurant dans un domicile particulièrement chaud et qui ne peuvent se déplacer facilement dans un endroit frais;
– Les personnes souffrant d’une dépendance à l’alcool ou aux drogues.

 

Pour vous protéger des effets de la chaleur:

  • buvez de 6 à 8 verres d’eau par jour ou selon les indications du médecin;
  • passez au moins 2 heures par jour dans un endroit climatisé ou frais;
  • réduisez les efforts physiques et prendre des pauses souvent.
  • Porter des vêtements légers.
  • Prendre une douche ou un bain frais par jour ou vous rafraîchir plusieurs fois pas jour avec une débarbouillette mouillée; ou aller à la piscine.
  • Éviter de prendre des boissons alcoolisées ,car l’alcool peut aggraver la déshydratation.

Précautions à prendre pour les jeunes enfants:

En période de grande chaleur, l’état de santé d’un enfant peut détériorer rapidement, donc assurez-vous:

  • de lui faire boire de l’eau toutes les 20 minutes;
  • de rafraichir sa peu plusieurs fois par jour avec une serviette mouillée;
  • de lui faire prendre un bain ou une douche tiède au moins 2 fois par jour;
  • de planifier ses activités extérieurs avant 10 h et après 15 h;
  • de l’habiller avec des vêtements légers et de lui couvrir la tête d’un chapeau à large bord.

Signes importants à surveiller:

  • moins d’urine et urine foncé;
  • peau, lèvres ou bouche sèches;
  • maux de tête, vomissements ou diarrhée
  • couleur anormale de la peau, pâle ou rouge;
  • yeux creux et cernés;
  • température du corps élevée, 38,50C et plus (rectal);
  • agitation inhabituelle, irritabilité ou confusion;
  • difficulté à respirer;
  • somnolent, dort beaucoup et difficile à réveiller
  • Crampe musculaire, épuisement et déshydratation

Pour en savoir plus: www.msss.gouv.qc.ca/chaleur

Inventaire des milieux humides-juillet 2020

Dans le cadre de l’élaboration du Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH) de la MRC du Haut-Richelieu, la firme BC2 procédera, en juillet 2020, à une campagne d’inventaire terrain de milieux humides. La réalisation du PRMHH est prescrite par l’article 15 de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l’eau et des milieux associés (Loi sur l’eau).
Les visites sur le terrain, prévues cet été, visent à délimiter de façon plus précise des milieux humides situés sur des propriétés privées. Ainsi, les biologistes de la firme BC2 se déplaceront sur certaines propriétés ciblées et feront le relevé de la végétation et des sols permettant ainsi de confirmer la présences de milieux humides répertoriés à l’échelle régionale. Vous les verrez peut-être équipés d’une tablette, d’une tarière et de leur appareil photo.
Les propriétaires des terrains visés recevront par courrier une lettre spécifiant la tenue de l’inventaire de milieux humides sur leur propriété.

Gouvernement du Québec/ INFOS HABITATION ET DÉMÉNAGEMENT

GOUVERNEMENT DU QUÉBEC
INFOS HABITATION ET DÉMÉNAGEMENT
Prêt sans intérêt pour le paiement du loyer
La Société d’habitation du Québec offre aux locataires dont les revenus sont diminués à cause de la COVID-19 un prêt sans intérêt de 1 500 $ correspondant à deux mois de loyer.
Le Programme d’aide financière aux locataires pour le paiement de leur loyer dans le cadre de la pandémie de COVID-19 consiste :
• à offrir un prêt sans intérêt, jusqu’au 1er août 2021;
• d’un montant maximal de 1 500 $;
• aux locataires qui n’ont pas suffisamment de liquidités pour payer la totalité ou une partie de leur loyer des mois de mai et juin 2020.
• Le locataire doit présenter une demande d’aide financière d’ici le 15 juillet 2020.
L’aide financière est versée directement au propriétaire.
———————————————————————————–
Guide sur les bonnes pratiques sanitaires lors d’un déménagement
Sur la base de la documentation fournie par l’Institut national de santé publique du Québec, la Société d’habitation du Québec a préparé un guide pour vous conseiller si vous êtes dans l’obligation de déménager en cette période de pandémie. Vous le trouverez dans 23 langues sur la page web de la SHQ.
Programme d’aide financière aux locataires pour le paiement de leur loyer dans le cadre de la pandémie de COVID-19 - Société d'habitation du Québec
HABITATION.GOUV.QC.CA
Programme d’aide financière aux locataires pour le paiement de leur loyer dans le cadre de la pandémie de COVID-19 – Société d’habitation du Québec
Le Programme d’aide financière aux locataires pour le paiement de leur loyer dans le cadre de la COVID-19 a pour objectif de soutenir temporairement les locataires n’ayant pas suffisamment de liquidités pour payer, en totalité ou en partie, leur loyer de mai et/ou de juin en raison de la pert…

L’oiseau Martinet ramoneur

Un oiseau menacé dans une cheminée près de chez vous

L’infatigable martinet ramoneur sillonne le ciel de notre région dès le mois de mai, à la recherche d’insectes qu’il avale en quantité. À l’automne, lorsque les proies se font rares, il quitte nos contrées et migre vers l’Amérique du Sud. Les martinets ressemblent aux hirondelles, mais se distinguent de ces dernières par leur queue courte hérissée de pointes rigides.

Autrefois, les martinets utilisaient de gros arbres creux pour se reposer et construire leur nid. À défaut d’en trouver, ils ont adopté les cheminées de maçonnerie, d’où le nom de « ramoneur ». En période de reproduction, chaque couple s’installe dans une cheminée où il reviendra année après année. Les deux oiseaux y construisent un nid de brindilles cimentées avec leur salive collante. Accroché à la paroi de la cheminée, ce tout petit nid ne présente aucun risque d’obstruction ou d’incendie.

Véritables bolides volants, les martinets ne se perchent jamais. Les soirs de printemps, ils offrent tout un spectacle. Juste avant le coucher du soleil, ils s’engouffrent par dizaines dans une cheminée qui leur sert de dortoir. Contrairement aux cheminées utilisées pour nicher, les dortoirs ne servent que quelques nuits par années, et ce, durant la migration.

Depuis quelques décennies, les populations de martinets ramoneurs ont diminué de façon dramatique. En 2007, l’espèce est désignée menacée en vertu de la Loi sur les espèces en péril du Canada. Le déclin est principalement associé à la diminution du nombre de cheminées répondant aux besoins de l’espèce. L’installation de chapeau ou de revêtement en métal les rend inutilisables pour nicher. D’autres facteurs tels que la démolition des cheminées ou le ramonage, alors que les oisillons sont encore au nid, n’aident en rien.

La survie de ce petit oiseau dépend en grande partie de nos efforts de conservation. Vous pouvez aider le martinet ramoneur en laissant votre cheminée de brique accessible; évitez la pose de grillage, de chapeau et de gaine métallique. Privilégiez le ramonage à l’automne, après le départ des oiseaux vers leurs quartiers d’hiver. Les propriétaires qui hébergent des martinets ont le plaisir d’assister à leurs spectacles quotidiens, sans aucun désagrément.

Vous pouvez également contribuer à augmenter les connaissances sur l’espèce. Contactez CIME Haut-Richelieu pour transmettre vos observations, particulièrement si vous êtes témoin de l’utilisation d’une cheminée, ou pour plus d’information.

Le suivi des populations de martinet ramoneur dans le Haut-Richelieu est supporté financièrement par le programme d’intendance de l’habitat des espèces en péril d’Environnement et Changement climatique Canada.