Carte zone inondable/Description de la zone touchée par la ZIS

Le décret 817-2019 instituant une zone d’intervention spéciale (ZIS) a été publié dans la gazette officielle du Québec le lundi 15 juillet.

Tel qu’indiqué sur le site du MAMH, la ZIS s’applique sur l’ensemble des zones inondables 0-20 ans et sur le territoire inondé lors des crues printanières de 2017 et de 2019 tel que délimité par le gouvernement du Québec.

Vous trouverez cette délimitation au lien suivant: https://www.cehq.gouv.qc.ca/zones-inond/ZIS-20190715/index.html

Le territoire de la MRC du Haut-Richelieu n’est pas concerné par la nouvelle cartographie des crues printanières de 2017 et de 2019 tel que délimitée par le gouvernement du Québec. C’est donc la zone inondable 0-20 ans,tel qu’identifié au schéma d’aménagement de la MRC et dans les règlements d’urbanisme des municipalités, qui est touchée par la ZIS.

Vous pouvez d’ailleurs trouver les cartes au lien suivant: http://https://www.mrchr.qc.ca/plaineinondable.php

 

Maladie de Lyme

Voici quelques conseils de prévention  ou de retrait d’une tique en cas de piqûre.

http:/https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/sante-et-environnement/retrait-de-tique-en-cas-de-piqure/

 

 Les tiques s’installent dans la région

La maladie de Lyme peut être transmise par la piqûre d’une tique infectée. En Montérégie, 74 personnes ont été infectées en 2013. Des populations de tiques sont maintenant établies dans la région. Maladie de Lyme 2maladie du lyme 1

Ces tiques se trouvent principalement dans les forêts, les boisés et les hautes herbes. Le risque de se faire piquer est plus élevé entre les mois de juin et d’août, mais il faut rester vigilant jusqu’en automne. Les personnes faisant des activités de plein air en forêt (randonnée à pied ou à vélo, coupe et ramassage de bois, camping, chasse et jardinage à proximité d’une forêt), les enfants jouant dans le bois et certains travailleurs (voirie, moniteurs de camps d’été) risquent davantage d’être exposés aux tiques.

Afin de profiter pleinement des bienfaits de l’activité physique à l’extérieur, l’adoption de certaines mesures de précaution est recommandée, surtout dans les endroits où se trouvent les tiques :

  • Porter des pantalons longs, des souliers fermés et des bas, et appliquer un répulsif contenant du DEET;tique_illus_2_petite
  • Prendre une douche dès le retour à la maison;
  • Savoir reconnaître une tique et la retirer le plus rapidement possible, compte tenu que le risque de transmission est très faible avant 24 heures et augmente avec le temps;
  • Consulter un médecin si vous présentez des symptômes (fièvre, maux de tête, fatigue et une éruption cutanée mesurant au moins 5 cm) dans les 30 jours suivant une piqure de tique. Les antibiotiques sont habituellement utilisés pour traiter avec succès la maladie;
  • Éviter que les tiques s’installent près de votre domicile en tondant la pelouse régulièrement, en ramassant les feuilles et les débris, et en éloignant les aires d’activités et de jeux des zones boisées.

Pour plus d’information, consultez www.maladiedeLymeMonteregie.com.

Il fait très chaud !

49c5c4a79377f8cb348e8fdd7ed1f8e6c4551105Le Centre de santé et de service sociaux (CSSS) Haut-Richelieu – Rouville vous invite à collaborer aux efforts de sensibilisation afin de prévenir et de diminuer les effets sur la santé liés à une importante problématique estivale de santé environnementale: la chaleur extrême.

Les épisodes de chaleur extrême qu’a connus la Montérégie ces dernières années suscitent la mise en place d’efforts accrus de sensibilisation auprès des personnes plus vulnérables. Des températures au-dessus de 330C, pendant plus de trois jours, peuvent provoquer d’importants malaises physiques et entraîner une augmentation des besoins en services de santé, mais également des décès.

Les personnes âgées, particulièrement celles vivant seules, et les parents de jeunes enfants sont à cibler.

Pour vous protéger des effets de la chaleur:

  • buvez de 6 à 8 verres d’eau par jour ou selon les indications du médecin;
  • passez au moins 2 heures par jour dans un endroit climatisé ou frais;
  • réduisez les efforts physiques et prendre des pauses souvent.
  • Porter des vêtements légers.
  • Prendre une douche ou un bain frais par jour ou vous rafraîchir plusieurs fois pas jour avec une débarbouillette mouillée; ou aller à la piscine.
  • Éviter de prendre des boissons alcoolisées ,car l’alcool peut aggraver la déshydratation.

Précautions à prendre pour les jeunes enfants:

En période de grande chaleur, l’état de santé d’un enfant peut détériorer rapidement, donc assurez-vous:

  • de lui faire boire de l’eau toutes les 20 minutes;
  • de rafraichir sa peu plusieurs fois par jour avec une serviette mouillée;
  • de lui faire prendre un bain ou une douche tiède au moins 2 fois par jour;
  • de planifier ses activités extérieurs avant 10 h et après 15 h;
  • de l’habiller avec des vêtements légers et de lui couvrir la tête d’un chapeau à large bord.
 Pour le bébé allaité, donner le sein plus souvent et pour le bébé nourri au biberon, offrir de l’eau entre les boires.

Signes importants à surveiller:

  • moins d’urine et urine foncé;
  • peau, lèvres ou bouche sèches;
  • maux de tête, vomissements ou diarrhée
  • couleur anormale de la peau, pâle ou rouge;
  • yeux creux et cernés;
  • température du corps élevée, 38,50C et plus (rectal);
  • agitation inhabituelle, irritabilité ou confusion;
  • difficulté à respirer;
  • somnolent, dort beaucoup et difficile à réveiller
  • Crampe musculaire, épuisement et déshydratation

Si vous avez un ou plusieurs de ces signes ou si vous avez des questions sur l’état de santé d’un proche, appelez Info-Santé en composant le 8-1-1 ou renseignez-vous auprès d’un professionnel de la santé. En cas d’urgence ,faites le 9-1-1

Pour en savoir plus: www.msss.gouv.qc.ca/chaleur

Cathy MacCallum

Curling Québec

Félicitations Cathy MacCallum, citoyenne de Noyan – Bénévole de l’année au Canada.

C’est lors d’une cérémonie sur la glace durant le Brier Tim Hortons 2019 à Brandon que Curling Canada a remis le prix de bénévole de l’année au Canada à Cathy MacCallum du club de curling Lacolle.

Le Club de curling de Lacolle, à Lacolle au Québec, accusait son âge au cours de la saison 2017-2018 ; après sept décennies sans vraiment d’améliorations, les conditions de la glace en souffraient.

C’est alors que Cathy MacCallum a décidé que le moment était venu de remplacer le système de réfrigération désuet et d’améliorer les infrastructures du club, ce qui a nécessité d’innombrables heures de recherche pour trouver les subventions disponibles, et remplir les formulaires de demande. Comme la subvention gouvernementale était attribuée à la condition que le club injecte le montant équivalent, elle a mobilisé la communauté pour y arriver.

C’est alors que le travail a VRAIMENT commencé – les fonds étaient disponibles, mais du travail à la force des bras était aussi nécessaire. Cathy MacCallum était aux avant-postes avec les autres membres, transportant des brouettes de sable, coupant des tuyaux, enlevant des planches sur les trottoirs et, en plus de tout ça, préparant des collations pour les autres bénévoles à ses côtés.

Ce travail difficile a finalement porté ses fruits à la fin de décembre, et les membres ont pu recommencer à jouer sur une glace en parfait état en janvier.

Toutes nos félicitations bien méritées à Cathy MacCallum !!

Nous sommes très heureux d’annoncer que la municipalité de Noyan a obtenu 23 095$ dans le cadre d’une demande de subvention pour le Programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA). Avec ce montant, nous installerons des bacs de jardinage et des bancs/barres d’exercices dans le parc MacCallum.

De beaux projets sont à venir. Nous vous donnerons plus d’informations dans les prochaines semaines. Nous sommes fiers et espérons que ces projets favoriseront des échanges entre citoyens!

Vendredi le 15 février dernier, M. Denis Paradis a fait l’annonce officielle à l’hôtel de ville.

Sur la photo, de gauche à droite :
M. Guy Bérubé, Directeur général de la municipalité de Noyan
M. Denis Paradis, Député fédéral de Brome-Missisquoi
Mme Mélanie Martin, Responsable des loisirs de la municipalité de Noyan
M. Réal Ryan, Maire de Noyan et Préfet de la MRC du Haut-Richelieu

GÉO- INONDATION

 Une nouvelle application du gouvernement!

 

Geoinondations.gouv.qc.ca)  (cliquer sur le lien)

 

Le gouvernement du Québec lance Géo-Inondations, une application Web conçue pour les citoyens, adaptée pour les appareils mobiles et destinée à faire connaître les zones à risques d’inondation disponibles sur le territoire québécois.

Géo-Inondations rend aisément accessible à la population de l’information relative aux zones inondables et leur historique. Le territoire touché par les risques d’inondation y est clairement illustré. Le repérage par une adresse précise est aussi disponible et l’utilisateur peut visualiser, au choix, le résultat en mode « plan » ou « satellite ». Il peut, enfin, partager une vue cartographique, consulter un glossaire pour mieux comprendre les termes utilisés et accéder à d’autres sources d’information pertinentes et utiles.

Une collaboration interministérielle réussie

Pour réaliser ce projet, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, le ministère de la Sécurité publique, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles ont travaillé de concert afin de mettre en commun leurs données géospatiales. Ils ont partagé leur expertise respective afin de mener à bien la réalisation de cet outil.

Géo-Inondations répond aux objectifs du plan d’action en matière de sécurité civile relatif aux inondations rendu public le 1ermars 2018. Cette application Web permettra notamment d’améliorer la connaissance et la communication des risques liés aux inondations, dans le but de permettre aux citoyens de mieux se préparer pour faire face aux éventuels sinistres.